FLIC-EN-FLAC Pour cause d'insécurité grandissante

View previous topic View next topic Go down

FLIC-EN-FLAC Pour cause d'insécurité grandissante

Post  Sirop14 on Fri Jan 30, 2009 7:27 pm

FLIC-EN-FLAC Pour cause d'insécurité grandissante


Traumatisés, des étrangers envisagent de repartir

Ils sont tous venus s'installer à Maurice - pour travailler ou pour leur retraite- conquis par notre sens de l'accueil et les charmes du pays, disent-ils. Pourtant, ils ont fini par déchanter, déçus, soutiennent-ils, par les arnaques dont ils sont victimes, et terrorisés par l'insécurité grandissante qui les font se terrer chez eux. Victimes de vols à répétition, ils pensent tout quitter et regagner leurs pays respectifs.

" Je n'ai qu'une envie : partir de ce paradis qui est devenu un enfer pour moi ", lance avec dépit Chantal Genier, dans cette maison qu'elle loue, avec son compagnon Pierre-Alain Braillard, au Morcellement-Anna, Flic-en-Flac. " Après de nombreux vols dans les maisons avoisinantes, on dort avec les fenêtres fermées et le système d'alarme enclenché ", s'indigne-t-elle. " C'est génial ! Etre enfermée dans sa propre maison… Jamais j'aurais pu penser en arriver là… ", ironise-t-elle. " Et dormir, c'est façon de causer : car la nuit on sursaute et on se lève au moindre petit bruit… Alors vivement que le jour arrive, pour enfin pouvoir dormir tranquille, les portes et fenêtre fermées, bien sûr ", ajoute-t-elle.

Chantal Genier a choisi Maurice pour y venir passer une paisible retraite, espérait-elle, pour avoir eu pendant huit ans de " magnifiques vacances " à l'hôtel auprès d'un personnel accueillant et après y avoir rencontré des gens souriants et aimables. Elle n'est chez nous que depuis le 19 septembre dernier et c'est dans la région de Flic-en-Flac qu'elle décide de s'installer avec son compagnon. " Je me suis dit que cela va être cool, après toutes ces années de travail à l'hôpital, de passer ma retraite dans ce merveilleux pays, où tout respirait la tolérance, l'amour et le respect de l'identité de chaque personne ", explique-t-elle.

Mike Höfer, marié à une Mauricienne et employé par une firme de la capitale, se retrouve dans la même situation que Chantal Genier. " Pour avoir passé ces 25 dernières années de merveilleuses vacances dans les hôtels, je n'ai pas hésité une seconde à venir m'installer ici dès qu'une occasion s'est présentée ", explique cet Autrichien qui a longtemps vécu en Italie et qui a également élu domicile au Morcellement-Anna.

Pourtant, Chantal Genier, tout comme Mike Höfer, ont tous deux vite déchanté : " Malheureusement, il n'existe aucun Eldorado. Je me suis rendu compte qu'une fois le statut de touriste d'hôtel enlevé, rien n'a plus la même saveur et a même un goût amer ", déplore la première.

" Gazé "

Le 17 janvier dernier, Mike Höfer a reçu la visite de cambrioleurs qui ont emporté tout ce qui pouvait l'être, alors que son épouse et lui dormaient à poings fermés. " Ils ont poussé l'audace jusqu'à se permettre de consommer ce qu'il y avait dans notre réfrigérateur ", raconte-t-il. " Que se serait-il passé si l'un d'entre nous s'était réveillé alors que ces malfrats étaient encore là ? " s'interroge-t-il. " Je frissonne à cette idée et ma femme en a perdu le sommeil. Elle ne veut plus rester ici ", ajoute-t-il. Le compagnon de Chantal Genier, Pierre-Alain Braillard, est lui convaincu que les Höfer ont sûrement été " gazés " durant leur sommeil. " Un policier m'a confié que depuis le nouvel an, c'est l'escalade au Morcellement-Anna ", ajoute Mike Höfer.

Et M. Höfer se croyait au bout de ses peines : pas plus tard que dimanche dernier, le 25 janvier, le couple est réveillé par des bruits insolites dans la cuisine. " On a essayé de forcer une fenêtre de la cuisine ", explique Mike. Et à leur grande frayeur, ils ont découvert un gros couteau sur le sol de leur cuisine. " Ce qui signifie qu'ils étaient revenus armés cette fois-ci ", s'alarme-t-il.

" Je ne suis qu'une des victimes anonymes de ces cambriolages dans cette région de l'ouest du pays, où presque toutes les nuits des voleurs écument impunément le voisinage, dans l'indifférence des autorités ", s'indigne l'Autrichien. " C'est une triste situation, terrible pour les victimes et embarrassante pour Maurice ", estime notre interlocuteur.

Selon Mike Höfer, au Morcellement-Anna, de nombreux étrangers - de France, de Suisse, de l'Allemagne, d'Italie, d'Afrique du Sud et de Belgique, entre autres pays - se sentent sans protection et ont peur. " Ils déconseillent déjà à leurs amis et proches de venir ici ", indique-t-il. " Ce sentiment d'insécurité grandissante ne va pas faire du bien à Maurice, indépendamment d'autres facteurs, comme la crise économique en Europe et dans le monde ", observe-t-il. " Ce qui m'horripile, c'est que les gens ne comprennent pas que les étrangers qui louent des appartements ou des maisons ou qui s'installent ici font tourner l'économie du pays ", renchérit Chantal Genier.

Mike Höfer déplore, en outre, " l'amateurisme " et le manque d'équipement de la police. " Le suivi par la police locale de ces événements criminels est scandaleusement inefficient et superficiel. Et totalement décourageant : non seulement pour retrouver les objets volés, mais surtout pour arrêter un jour les voleurs ", s'offusque ce spécialiste en gestion.

Et Chantal Genier de conclure : " Merci, Île Maurice… Je ne pensais pas que tout deviendrait si triste et terne. Tes couleurs ont disparu. Je n'ai même plus envie de profiter de tous ces joyaux que la nature m'a offerts ! "

Sirop14

Posts : 5971
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top


 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum