To mark the 30th anniversary of the agreement which cemented the creation of the Indian Ocean Commission (COI), ‘Accord General de Victoria” on 10th January 1984

View previous topic View next topic Go down

To mark the 30th anniversary of the agreement which cemented the creation of the Indian Ocean Commission (COI), ‘Accord General de Victoria” on 10th January 1984

Post  Sirop14 on Sun Jan 19, 2014 3:53 pm

We have as the current Secretary General of the COI a Leading Mauritius media personality - leave aside out ancestral French Indian Ocean Heritage/workings and British.

When anybody is called upon to take such an important post it come with responsibility and accountability - I have been writing form the past 30 years what really started the project of COI, then Communist - the West and the Cold War and the None Aligned.  "Like thieves in and across Seychelles those poor farmers who plant and they do not know the pain of hard work and planting - the many in Mauritius who just stole and absconded with our ideas and hard work - then climb on some Criminal high horse pointing figures at others or the very person they have defrauded and robbed and cheated with accusation." Meanwhile the very madhouse of global politic those in Powers and with guns their respective positions.

We did not have guns when we decided with the help of those Austrian - and UNIDO bold statement - Mr EDMOND, the UN is not there to change government or demand they are punish - but if you have a good Economic plan and idea for you country we will help you implement them.

I/We have had a very important British Colonial High Education - those working at the highest position of East Africa  and Indian Ocean colonial Administration.  Their benchmark.

With a very great deal of what had been discussed before Seychelles Independence - events in East Africa, Kenya, Tanga, Ugandan and other former British Colony - information reserved for the elite of the Colonial Administration.  Their experience and expertise to wage and mange wars and conflicts.  the game/profession of Western and Eastern Spies and the Cold War.

After having talked with many in Vienna their views on the Indian Ocean, Africa, the Gulf Region, the cold war, Britain, France and the USA - I concluded a platform could be put into pace causing/compelling the Communist and extreme Region of not just Seychelles and President FA Rene others in the Region - Madagascar - to adopt a more level headed way of working if they wanted their economy to move forward, their citizens to get business and jobs and their children half educated - an economic platform where by even if they were Communist - their business, economic, projects requirements would be discussed - presented, evaluated and with the right/appropriate UN and European expertise help they implement and acquire the Funding.

The USA, Britain and others had said bluntly Mr Edmond you are mad - Britain/USA will never allow such a project concept to be formulated by you small people.nation  and politic of the Indian Ocean - more or less we will tell and dictate to you as and when we will and what we can do for you.

I decided to break the rule of UN and dig deep in their information system - with the help of others.  and We formulate the concept for an Indian Ocean Industrial Investment Promotion Center - having weighed the vie of then economic bloc of OAU/South Africa, the CARICOM  and Pacific.

I circulated the draft to as many Trusted and able to understand the issues and their remarks. The CIA, the French, British, South African, the Mossad, then KGB and others must have got their copy - then manner such diplomatic and economic issues were worked out.

The corrected version sent to the many relevant officials including Seychelles - the need to remind everybody in Seychelles, after a meeting with Mr Fayon form the Government Ministry in Vienna - how acknowledge that Document had been received and a letter addressed to my person   had also reached Vienna - because of the important interests Mr Fayon - how had know my person very well and Judge EJ Stiven and many others - suddenly he fell very ill and died - those who know such complex workings he was eliminated - killed.  We also monitored many associated issues and a number of important individuals have lost their lives beside the Collateral fall out - the USSR and USA refused to speak and acknowledge - it was just an accident or the such  and the many other innocent - give me the resource and staff will make a proper list.

What about the many co related issues surrounding Seychelles, the many then small Indian Ocean nations, OAU Africa, Gulf Region and Asia, then India, Pakistan and Bangladesh and Afghanistan. The USA, British and European media these are small idiots, half people, imbeciles we write and tell them any crap and it will be believed as reality.

In Africa, the Indian ocean and today's workings including those from WEF/Davos everybody can talk and write a concpet  - the ability and capacity to see and help it come reality is another matter - this we have proved to the world time and time a gain. What it has taken as part of the Seychelles exiles/Refugee the past 30 years to play our part that not only the COI got started and the prestige the Mauritius - we tell them bluntly to their faces - because our ancestors are from Mauritius and Reunion and France.  It was our idea and vision  - not Mauritius and we were compel to play third fiddle  and they took all the credits.

Beside these are issues we/I had been educated/trained in again citing those from Colonial Britain , Austria and France, Italy, Switzerland we have been in contact with including the USA, south Africa, Kenya.

We want to address the current Chair of the COI and those involved - you ask what kind of society the world is building - out there there are individual with the same head, brain  and even better education, they can think, study and research and debate in private - what I/we have been writing and then there are those who share the issues quietly.

Beside the point - then 1979, then world benchmark in the Templar, church, interfaith, Illuminati and Masonic workings - we had worked/sued those instruments as we did our research and many discussions and debate.

This December 2013, with the help/support  of other made it to Vienna - the lat time was in Vienna the Berlin Wall still stood and that Autunm of my return to Kilburn  - Brent the Wall fell.  I decided to go and pray in from of everybody in the church of the  Maltese Order on Kantner street, where I had bought my coat for work, office cloth, hats and shoes next road my old office and the many law firms we had known and instance we owned money for work done.  In Mauritius and the countries of the COI all of you who will ignore what we have addressed here - yet you expect that with the knowledge and expertise we have acquired to help as much as we can - the need to state openly as their exist a mechanism and discipline to build there exist mechanism and discipline to undo and unbuild.

Among Dr Chancellor Dr Bruno Kreisky Government a fine person in his Cabinet Dr Joseph Staribacber - a very good friend of the Austrian/Jewish Family we had been important associated with, their business and many friends - he/they had helped, all those who knew and this January 2014 he passed away. {"The above said, those who educated and trained us what we were to talk and not talk about share and not share or keep quiet/shut up - how many remmebrs the old UNIDO buildings - the UN were thinking of pulling out of Vienna - those involved in concepting the Vienna INternational conferencen Center, then East West politic and Cold War, we had been involved in crap in Austria President Obama would say - we contributed along with the like of Professor Dr Hofmann and other leading Vienna/Austrian personality in driving the issues which helped Dr Kreisky against all the odds and opposition to build this project - in my/our case we had learnt of the Austrian Nutral politic in the Indian Ocean - we were intertsted in other important issues of the Region as as such this Center."} to put in politely we had acquired the discipline to help a company merge/ rebuild its entities or go bust and we had been active in Austria as well as Germany, Italy and Switzerland.

Those of you in Mauritius,  Seychelles and other place who have adopted a very Black Africa comportment - very nasty position. One day you will suffer - other worse and more terrible criminals will do to you worse than you have done to others.

Then hopefully you will remember or take the few minutes to think.

We would like to add something - why was then Lord Mc Alpine choose to be Mrs Thatcher very close and special adviser in certain fields and issues - we/Our person was involved in that decision.  All those in Mauritius, Seychelles and African Union who call and considers themselves the greatest and greater Freemason that have existed.  


To mark the 30th anniversary of the agreement which cemented the creation of the Indian Ocean Commission (COI), ‘Accord General de Victoria” on 10th January 1984, two days of activities is being organised in Seychelles.

Present for the activities is the Secretary General of the COI, Jean-Claude de L’Estrac and the current President of the regional organization, El Anrif Hassane, Minister of Foreign Affairs of the Comoros.

This morning the two along with Seychelles Minister for Foreign Affairs, Jean Paul Adam held a press conference.

According to Mr. de L’Estrac during the 30 years the COI has spent some 130 million Euros to finance projects in terms of the environment, sustainable development, capacity building, fishing and many more.

For his part, Minister Adam said that COI has been successful in gaining finances because it has proven itself to be efficient in managing the money and its projects which have helped in assisting the population of its five member states, Madagascar, Mauritius, Comoros, Reunion and Seychelles.

Among the activities to commemorate this milestone, there will be an unveiling of a commemorative plaque on Friday 10th January at the National House, the venue which hosted the signing of the ‘Accord General de Victoria’ on that date in 1984.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=634048289992815&set=a.190167844380864.48522.189753581088957&type=1&theater

http://ioiss.blogspot.co.uk/2014/01/to-mark-30th-anniversary-of-agreement.html


http://books.google.co.uk/books?id=5gLgwSIp0mUC&pg=PA633&lpg=PA633&dq=Minister+Staribacher+austrian+minister+for+trade&source=bl&ots=JtlY10wG1o&sig=Gv1niJZCzgL0NXeoVQX4ZDU9zRI&hl=en&sa=X&ei=juHbUvvoM6Ok0QX96YHQCQ&ved=0CC8Q6AEwAA#v=onepage&q=Minister%20Staribacher%20austrian%20minister%20for%20trade&f=false


Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

À L’HÔTEL INTERCONTINENTAL AUJOURD’HUI ET DEMAIN : Un système régional de cabotage maritime étudié par des experts

Post  Sirop14 on Tue Sep 08, 2015 1:39 pm

[size=16]À L’HÔTEL INTERCONTINENTAL AUJOURD’HUI ET DEMAIN : Un système régional de cabotage maritime étudié par des experts[/size

Les représentants des pays membres de la Commission de l’océan Indien participent depuis ce matin à un atelier de travail de deux jours consacré à la connectivité maritime dans la région. L’objectif de cet exercice : valider la mise en place d’un système régional de cabotage maritime dans la région du sud-ouest de l’océan Indien et élaborer une feuille de route.

Les experts qui ont travaillé pendant près d’une année sur l’étude de faisabilité pour l’amélioration de la connectivité régionale maritime, E. Lock et A. Sadleir, présenteront les conclusions de leurs recherches. Lesquelles se portent sur plusieurs chapitres notamment (1) Économies et services maritimes dans la région de la COI (2) Hubs et configuration de l’itinéraire de cabotage possibles (3) Commerce et trafic actuels et futurs de la région (4) Statuts, performance et coûts d’utilisation des ports de la région de la COI (5) Environnement réglementaire et institutionnel (6) Scénarii de développement, des besoins en infrastructures, financement et PPP des ports maritimes (7) Un service de cabotage régional : faisabilités technique et financière (Cool Présentation d’une feuille de route privilégiée.

http://www.lemauricien.com/article/l-hotel-intercontinental-aujourd-hui-et-demain-systeme-regional-cabotage-maritime-etudie-des


Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

ACCORD DE CRÉATION DE L’ALLIANCE VANILLE : L’opportunité d’une compagnie aérienne régionale low-cost évoquée

Post  Sirop14 on Wed Sep 23, 2015 2:35 pm

ACCORD DE CRÉATION DE L’ALLIANCE VANILLE : L’opportunité d’une compagnie aérienne régionale low-cost évoquée

« Une compagnie aérienne régionale pourrait attirer 200 000 touristes additionnels et générer des revenus de 1,1 milliard de dollars annuellement pour l’Indianocéanie », soutient Jean-Claude de l’Estrac
ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN | 22 SEPTEMBER, 2015 - 19:30

La création de l’Alliance Vanille, qui regroupe les compagnies aériennes de l’Indianocéanie a fait l’objet hier de la signature d’un accord entre les partenaires régionaux. La cérémonie de signature a eu lieu à Antananarivo au palais présidentiel de Iavoloha sous le haut patronage de Hery Rajaonarimampianina, président de la République de Madagascar. Jean-Claude de l’Estrac, secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), était également présent.
Dans un discours prononcé en la circonstance, Jean-Claude de l’Estrac a invité les compagnies aériennes à voir plus loin. Il entrevoit l’opportunité de créer « une compagnie low cost régionale qui serait susceptible de drainer au moins 200 000 touristes supplémentaires par an et de générer un revenu additionnel annuel de 1,1 milliard de dollars pour le PIB de l’Indianocéanie ». Selon les experts, dix emplois nouveaux seraient créés pour chaque 100 touristes additionnels.
À travers cet accord paraphé hier, Air Austral, Air Madagascar, Air Mauritius, Air Seychelles et Air Interîles de l’Union des Comores affirment leur volonté de coopérer pour améliorer significativement la connectivité aérienne régionale. Dans les faits, les membres de l’Alliance Vanille collaboreront, entre autres, dans les domaines des ventes, de la promotion, de la formation, de la fidélisation. Ils s’engagent également à assurer l’attractivité des tarifs.
« Cet accord, c’est du bonheur et des emplois pour nos îles », a déclaré le président de la République de Madagascar. Selon lui, « l’histoire retiendra ce saut qualitatif » qui fait de l’Alliance Vanille « une formule intelligente pour nos îles et une source de recettes en devenir ».
Argument confirmé par le PDG d’Air Austral et président de l’Alliance Vanille, Marie-Joseph Malé : « Nous sommes tous convaincus que le renforcement de nos liaisons aériennes est un moteur, voire un préalable, au développement économique endogène de notre région ». Rappelant le rôle catalyseur du Secrétaire général de la COI jusqu’à la signature de cet accord, Marie-Joseph Malé a insisté que « ce n’est qu’un début car nous croyons dans le développement de la connectivité interîles et nous le ferons ensemble ».
L’Alliance Vanille est la concrétisation d’une réflexion sur la desserte aérienne régionale et d’une mobilisation engagées dès 2012 par la Commission de l’océan Indien. Suite à la conférence régionale sur la desserte aérienne de mai 2013, la COI a publié en janvier 2014 un plaidoyer, « Les Ailes de l’Indianocéanie », faisant la démonstration de la plus-value d’une approche concertée dans le secteur. Une réunion ministérielle sur le transport aérien et le tourisme a été organisée par la COI en 2014. À cette occasion il a été décidé de mettre en place deux comités stratégiques sous l’égide de la COI, l’un regroupant les compagnies aériennes et l’autre réunissant les aviations civiles des pays membres. C’est dans le cadre des travaux du comité des compagnies aériennes, sous la présidence de Marie-Joseph Malé, que les transporteurs de l’Indianocéanie ont convenu de créer l’Alliance Vanille.

http://www.lemauricien.com/article/accord-creation-l-alliance-vanille-l-opportunite-d-compagnie-aerienne-regionale-low-cost-evo

L’Alliance Vanille officiellement lancée sous l’égide de la COI
http://www.nation.sc/article.html?id=246865

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Les lauréats du concours EcoClip de la COI/ISLANDS à l’honneur

Post  Sirop14 on Fri Oct 09, 2015 10:21 am

Les lauréats du concours EcoClip de la COI/ISLANDS à l’honneur

09-October-2015




La vision du développement durable, par les jeunes de l’océan Indien, a été mise en valeur lors d’une projection spéciale du festival île Courts, le mercredi 7 octobre 2015 à l’Université de Maurice.
Cet évènement, initié par le projet COI-ISLANDS et l’association Porteurs d’Images, démontre « l’importance que notre organisation régionale accorde à la sensibilisation des décideurs de demain », explique Jean Claude de l’Estrac, secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI).
Grâce à leur clip de trois minutes, les huit lauréats venant de l’Union des Comores, de La Réunion, de Madagascar, de Maurice, des Seychelles et de Zanzibar ont exposé leur conception du développement durable. Parmi les thématiques abordées dans ces films, on retrouve la question de la gestion des déchets ainsi que la mise en valeur des bonnes pratiques concernant la gestion des ressources naturelles.
Ces films ont vu le jour grâce au concours « EcoClip » lancé au mois de janvier 2015 par le projet ISLANDS de la Commission de l’océan Indien financé par l’Union européenne. Cette compétition a donné l’occasion à des jeunes âgés de 16 à 25 ans de réaliser des films de trois minutes, avec un téléphone portable, sur la thématique du développement durable. Des jurys nationaux ont élu un lauréat dans chacun des pays partenaires.
Suite à la projection, les jeunes réalisateurs se sont vus remettre des certificats attestant de leur implication pendant le concours et de leur présence en tant que réalisateur au sein du festival, par Jean Claude de l’Estrac, secrétaire général de la COI, Eduardo Martins Campos, Ministre conseiller de la délégation de l’Union européenne ainsi que par la Vice-chancelière de l’Université de Maurice, Romeela Mohee.
Afin d’aller plus loin dans la démarche, la COI-ISLANDS et l’association Porteurs d’Images offrent également à ces jeunes l’occasion de participer à l’Atelier KinOcéan. Pour la première fois, cet atelier réunit des jeunes de différentes îles de la région qui vont devoir scénariser, tourner et monter ensemble un film sur une thématique liée au développement durable pendant cette semaine de festival.
Cette activité s’inscrit dans le cadre des efforts du projet COI-ISLANDS d’éduquer nos populations au développement durable.


http://www.nation.sc/article.html?id=247048

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

IOC finalises marine environment strategies

Post  Sirop14 on Fri Jan 29, 2016 7:14 pm

IOC finalises marine environment strategies

29-January-2016


Local stakeholders have given their inputs on the Draft Marine Environment Strategy, better known as WIOMER, and the Seychelles National Coral Reef Network and status of coral reef report initiated by the Indian Ocean Commission (IOC).
They did so in a workshop held at the Seychelles Fishing Authority (SFA) training room on Wednesday.
Conducted by environment consultant Jude Bijoux, the workshop was also attended by the principal secretary in the environment department of the Ministry of Environment, Energy and Climate Change, Alain Decommarmond and other high officials of the ministry and of SFA.
The overall aim of the WIOMER is to preserve the marine ecosystem and fisheries in the western Indian Ocean region. Inputs from that consultative workshop will assist the IOC in finalising the strategy and its action plan and start supporting its implementation under the IOC Biodiversity Programme.
Benefitting countries are Seychelles, the Comoros, Madagascar, Mauritius, Tanzania and Kenya. Reunion island is taking part under its own resources.
The WIOMER study was concluded in 2010 from which the IOC was to develop a strategic framework to guide its regional programmes. The document was presented to the permanent liaison officer in 2013 and countries were recommended to undertake more national consultations taking into account the various actions and initiatives in the region before its adoption by the Council of Ministers of the IOC.
The IOC Biodiversity Programme’s initial agreement was signed in January 2013 at the Ministry of Foreign Affairs here in Seychelles but the block started implementing it in April 2014.
Presenting the WIOMER strategy and its background, Comorian Said Amadah, who is presently living in Mauritius and is from the Biodiversity Monitoring programme of the IOC, said the purpose of the project is to allow countries involved to better manage and use sustainably the resources of biodiversity available in their region.
In his presentation on recently completed, on-going or planned national projects in line with the WIOMER, Mr Bijoux spoke about eight main strategies that are currently being implemented or planned.
These strategies consist of organising collection of data on marine eco-systems, marine resources and their uses; sharing and making use of such data through regional observatory; sharing knowledge with stakeholders and local community by providing and promoting decision-support tools; training of stakeholders; supporting the implementation of IOC strategy on fisheries management to promote co-ordinated, responsible and sustainable fisheries and aquaculture; strengthening the sustainable management of marine protected areas and creating a regional network of MPAs; implementing actions to conserve migratory species and/or wide ranging species in accordance with the relevant conventions; supporting the implementation of the regional strategy for adaptation to climate change to contribute to greater resilience and reduced vulnerability of marine ecosystem and developing a responsible concerted approach to the exploitation of non-removable resources (gas, oil, renewable energy, minerals and biomolecules).
The second part of the workshop focused on the Indian Ocean Coral Reef Network Member Charter where delegates were updated on the coral reef monitoring through discussions and consultations.

http://www.nation.sc/article.html?id=248244

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

L’atelier COI-OIM de validation de la stratégie régionale migration et santé aux Seychelles

Post  Sirop14 on Tue Apr 19, 2016 10:10 am

L’atelier COI-OIM de validation de la stratégie régionale migration et santé aux Seychelles

19-April-2016
Les Seychelles accueillent les 20 et 21 avril l’atelier COI-OIM de validation de la stratégie régionale migration et santé, à l’hôtel Savoy, Beau Vallon.

L’objectif de cet atelier est de permettre aux pays membres de la COI (Commission de l’Océan Indien) de valider la stratégie régionale migration et santé. L’atelier vise aussi à développer un plan d’action pour la mise en œuvre de la stratégie à l’horizon 2018. Y participeront, les représentants des ministères des Affaires étrangères, de la Santé et de l’Intérieur des Comores, de Madagascar, de Maurice et des Seychelles ainsi que de la COI et de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

La cérémonie d’ouverture verra la participation de hautes personnalités seychelloises ainsi que Dr Erick Ventura, directeur du projet PHAMESA du Bureau régional de l’OIM basé à Pretoria, M. Timon Van Lidth, chef du Bureau de l’OIM à Maurice et Mme Koulthoum Djamadar, chargée de mission de la COI.

L’Indianocéanie connaît actuellement une augmentation des flux migratoires qui, tout en apportant des avantages économiques, posent des défis dont celui de la santé des migrants. Plusieurs facteurs d’ordre structurel et individuel ont été notés comme influençant le bien-être des migrants (pauvreté, discrimination, barrières linguistique et culturelle, pratiques des migrants en matière de santé, séparation familiale…). A cela, il faut ajouter les conditions de précarité souvent rencontrées dans le pays d’accueil.

La COI et l’OIM travaillent avec les Etats membres (Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles et la France / Réunion en tant qu’observateur) en vue d’élaborer la première Stratégie régionale sur la migration et la santé. Cette stratégie vise à améliorer la gestion de la santé des migrants et des communautés touchées par la migration dans la région de l’Océan Indien en dressant une liste des actions prioritaires à mener à bien d’ici 2018. Le projet de stratégie est centré sur le renforcement des capacités des Etats membres à mettre en place des actions fondées sur des éléments factuels en matière de migration et de santé ; sur la promotion de la disponibilité et de l’accès aux services de santé en faveur des migrants ; sur le renforcement de la coordination et des partenariats multisectoriels sur la migration et la santé ; et sur la défense de programmes nationaux et régionaux consacrés à la migration et à la santé.

Cette initiative s’inscrit dans le programme de Partenariat pour la santé et la mobilité en Afrique de l’Est et en Afrique australe (PHAMESA) financé par l’Agence suédoise pour la coopération internationale au développement. Son objectif global est de contribuer à améliorer les normes du bien-être physique, mental et social des migrants et des populations concernées par la migration en Afrique orientale et australe, afin qu’ils puissent mieux contribuer au développement social et économique de leurs communautés.

http://www.nation.sc/article.html?id=249134

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Les représentants de la région discutent d’une stratégie migration et santé

Post  Sirop14 on Thu Apr 21, 2016 12:39 pm

Les représentants de la région discutent d’une stratégie migration et santé

21-April-2016

Professionnels de santé et des questions de migration, des décideurs et autres intéressés par ce sujet se réunissent depuis hier aux Seychelles pour un atelier de deux jours qu’ils espèrent aboutir à un plan d’action pour la mise en œuvre d’une stratégie migration et santé pour la région Océan Indien à l’horizon 2018.
L’idée de cette rencontre est le fruit d’un heureux et fructueux partenariat entre la Commission de l’Océan Indien (COI) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Ce partenariat a permis non seulement une réflexion partagée sur des sujets d’intérêts communs mais aussi une meilleure connaissance et compréhension mutuelle de ces sujets.

http://www.nation.sc/article.html?id=249167

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Soutien de la COI face à l’épidémie de dengue

Post  Sirop14 on Wed Jun 22, 2016 8:55 am

Soutien de la COI face à l’épidémie de dengue

22-June-2016
La Commission de l’océan Indien apporte son soutien face à l’épidémie de dengue aux Seychelles.
Face à une recrudescence de cas de dengue aux Seychelles, le Ministère de la Santé a sollicité la Commission de l’océan Indien (COI), à travers son Réseau SEGA One Health, pour appuyer et renforcer ses services de santé et de lutte antivectorielle (LAV).
« Du 17 au 23 juin, une mission de la COI, renforcée par deux experts de la LAV mis à disposition par le ministère de la Santé mauricien, évalueront le système de lutte antivectorielle seychellois et feront des recommandations permettant de renforcer l’efficacité du dispositif. Il s’agira d’identifier, dès lors, les appuis que la COI pourra prendre en charge à court et moyen terme pour aider les Seychelles à répondre efficacement à cette épidémie », a rapporté la COI sur son site web.
Des actions de prévention et de sensibilisation seront menées en parallèle pour conscientiser les populations et les aider à se prémunir face aux épidémies. Pour cette raison, la COI s’appuie également sur ses partenaires tels que la PIROI qui va coordonner en parallèle des activités de sensibilisation avec les volontaires de la Croix-Rouge seychelloise, grâce à un financement de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).
A nouveau, cette intervention de la COI montre la nécessité de travailler ensemble, au niveau régional, pour renforcer les services de santé et se prémunir collectivement contre les épidémies qui menacent l’Indianocéanie. Le Réseau SEGA One Health, qui appuie depuis 2009 les pays membres de la COI, continue plus que jamais à mobiliser ses partenaires et à apporter son expertise technique.
Pour rappel, la dengue est une infection virale transmise par les moustiques dans les régions tropicales et subtropicales du monde entier. Aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale est exposée au risque de dengue. La prévention et la maîtrise de la maladie reposent donc sur des mesures efficaces de lutte antivectorielle, de l’élimination de gîtes larvaires (pneus, soucoupes, vases), de fumigations autour des maisons des personnes infectées et de la protection individuelle contre les piqûres de moustiques.

http://www.nation.sc/article.html?id=249904

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Le Secrétaire général de la COI fait ses adieux au Président James Michel

Post  Sirop14 on Fri Jul 01, 2016 9:22 pm

Le Secrétaire général de la COI fait ses adieux au Président James Michel

01-July-2016

Le secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien, M. Jean Claude de l’Estrac a rencontré, hier à State House, le Président James Michel dans le cadre d’une tournée d’adieux dans les pays de la région.
Le mandat de quatre ans de M. De l’Estrac arrive à son terme le 15 juillet prochain.
C’était une rencontre entre deux hautes personnalités qui se connaissent depuis de longues années.
La visite était aussi l’occasion de faire le bilan des activités de la Commission de l’Océan Indien (COI) dans la région et aux Seychelles.
Le Président Michel a remercié M. de l’Estrac pour le travail remarquable qu’il a effectué au cours de son mandate.
« Vous voilà déjà arrivé à la fin de votre mandat. Je vous remercie du magnifique travail que vous avez réalisé à la tête de la COI. Merci de nous avoir accompagnés pendant cette période en apportant des initiatives et en conduisant des réformes d’une dimension inédite. La COI connait aujourd’hui encore plus de visibilité sur la scène internationale et, pour avoir suivi votre travail pendant ces quatre ans, je peux dire que les réformes nécessaires à la modernisation de notre organisation, à notre adaptation aux mutations en cours, à la relève des défis auxquels nous faisons face, vous les avez menées d’une main de maître, toujours armé de votre pouvoir de conviction », a confié le Président Michel.

http://www.nation.sc/article.html?id=250030

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Gestion durable aux Seychelles : Echange d’expériences entre parcs nationaux au travers de la COI

Post  Sirop14 on Thu Jul 07, 2016 9:08 pm

Gestion durable aux Seychelles : Echange d’expériences entre parcs nationaux au travers de la COI

07-July-2016
« Le partage des connaissances, clef de toute coopération réussie entre Etats »


Une convention de partenariat a été signée entre le Parc National de Port-Cros, l’Autorité des Parcs Nationaux des Seychelles (SNPA) et la Commission de l’océan Indien (COI), le mardi 28 juin 2016 au ministère de l’Environnement, de l’Energie et du Changement Climatique, à Le Chantier Mall, à Victoria.
Echanges de bonnes pratiques et d’expertises entre techniciens, français et seychellois, de parcs nationaux est l’objectif principal de cette convention. Moins d’ateliers dans les grands hôtels et plus de place au terrain, pour une gestion durable plus pragmatique. Ce principe de retour d’expériences s’appuiera, également, sur la collecte, la consolidation, le traitement, la capitalisation et la diffusion de données, d’informations et de connaissances au travers d’une plateforme en ligne.
L’enjeu est de créer une connexion et une collaboration entre ces parcs nationaux. « Cette convention est une porte d’entrée pour développer notre collaboration avec le Parc National De Port-Cros et Porquerolles qui gère, comme SNPA, à la fois des espaces terrestres et marins. De plus, ce seront des échanges de connaissances et de compétences de techniciens à techniciens, c'est-à-dire, de pratiquants à pratiquants. Pour SNPA, c’est aussi le moyen de s’engager encore plus et d’avoir plus de visibilité », a indiqué Flavien Joubert, le chef exécutif de l’Autorité des Parcs Nationaux des Seychelles.
Ce nouveau partenariat s’inscrit dans un projet global de « Gestion Durable des Zones Côtières des îles de l’océan Indien (GDZCOI) ». Celui-ci a démarré depuis plus d’un an pour une durée de trois ans. Le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) intervient à hauteur de 1,2 millions d’euros (17,3 millions roupies seychelloises) pour ce projet de 8,8 millions d’euros (127,16 millions roupies seychelloises). Le cofinancement est assuré par la COI, l’Union Européenne et l’Agence Française de Développement.
Ainsi, en présence de l’ambassadeur de France aux Seychelles, Lionel Majesté-Larrouy, des représentants du ministère des Affaires étrangères et du Transport et de la SNPA, la convention a été signée par Didier Dogley, ministre de l’Environnement, de l’Energie et du Changement Climatique aux Seychelles et le Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien, Jean-Claude l’Estrac.
« La signature de cette convention de partenariat est un bon moyen de renforcer les capacités de gestion respective du Parc national de Port-Cros et de l’Autorité des Parcs Nationaux des Seychelles. Les deux parcs sont confrontés à un influx de tourisme important, ce qui implique des activités humaines, donc des impacts sur l’environnement. Ces activités récréationnelles génèrent des effets négatifs. Dans le cadre de ces échanges, nous souhaitons atteindre des objectifs tels que : mieux accueillir et gérer les touristes, développer les voies piétonnes et maritimes, la création d’outils de sensibilisation et informationnelles, ainsi qu’améliorer la surveillance des sites », a partagé le ministre Didier Doogley.
L’ambassadeur de France aux Seychelles a, quant à lui, remercié les différentes instances pour l’avoir associé à cette cérémonie de signature. « Ce projet s’insère dans une stratégie de soutien global de la France en faveur de l’océan Indien et se veut exemplaire en matière de coopération régionale et d’harmonisation de l’aide. Cet échange va associer deux institutions, parmi les meilleures au monde, dans leur métier, en France et aux Seychelles, et nous sommes très heureux que la COI, grâce à un financement du FFEM, puisse permettre ce partenariat, au bénéfice des écosystèmes marins seychellois. Sa préservation doit rester une priorité dans le contexte du changement climatique et du développement durable. Le partage des connaissances et des expériences entre personnes est, de nos jours, la clef de toute coopération réussie entre Etats », a souligné Lionel Majesté-Larrouy.
« C’est un tournant, dans le contexte actuel, le renforcement des capacités. C’est d’ailleurs l’une des valeurs que prône notre organisation exceptionnelle dans le monde. Ensemble, entre des pays à des niveaux de développement différents, cet accord indianocéanique de partenariat, au travers de ce projet d’intégration, vient mutualiser des ressources, décloisonner une initiative et maximiser les résultats. Les deux grands axes à retenir sont la transversalité du traitement environnemental et l’aspect global qui permet de réunir chaque île dans sa différence, c'est-à-dire, une région, des spécificités et une culture propre. Assurez durablement cette convention, c’est l’une de mes dernières activités, je vais bientôt être remplacé par un homologue comorien », a tenu à partager Jean-Claude l’Estrac, le Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien

http://www.nation.sc/article.html?id=250110

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Les Seychelles à la cérémonie de passation des pouvoirs de la COI à Maurice

Post  Sirop14 on Thu Jul 14, 2016 9:41 am

Les Seychelles à la cérémonie de passation des pouvoirs de la COI à Maurice

14-July-2016
C’est l’ambassadeur et Conseiller diplomatique à la Présidence, Monsieur Callixte d’Offay, qui a représenté le Président James Michel à la cérémonie de passation des pouvoirs du Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien (COI) qui s’est déroulée, mercredi soir, à l’Hôtel Labourdonnais Waterfront, à Port Louis, Ile Maurice.
L’ambassadeur d’Offay était accompagné de M. Kenneth Racombo, directeur général du développement et de l'intégration régionale et OPL au Ministère des Affaires étrangères et des Transports, et de Mme Sandra Isnard, responsable technique nationale de la COI.
Le secrétaire général sortant, M. Jean- Claude de l’Estrac, a remis le drapeau de la COI à son successeur, M, Hamada Madi Boléro, des Comores, qui entame depuis ce 13 juillet un mandat de quatre ans non renouvelable.
Avant de prendre les rênes de la COI, M. Bolero, 51 ans, qui détient une maitrise en droit international, a déjà été directeur de la télévision comorienne, directeur de cabinet, président par intérim, ministre de la Défense et premier ministre du président Azali Assoumani.
Ce dernier était présent à la cérémonie de passation des pouvoirs, ensemble avec le président de Madagascar, M. Hery Rajaonarimampianina, et la présidente de Maurice, Mme Ameenah Gurib-Fakim.
La Réunion/France qui assure actuellement la présidence de la COI était représentée par la Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité réelle, Mme Erika Bareigts.
M. d’Offay a placé la cérémonie dans son contexte réel et a transmis les excuses du Président Michel.
« Je voudrais en cette heureuse occasion vous adresser les salutations du Président James Michel et du Ministre Joël Morgan qui n’ont pas pu faire le déplacement. Tous les deux m’ont chargé d’exprimer au nouveau Secrétaire général leurs plus chaleureux souhaits de réussite dans ses nouvelles fonctions. Le secrétaire général sortant, M. Jean-Claude de l’Estrac, a pu noter lors de sa récente visite aux Seychelles en fin juin, combien l’un et l’autre lui portent en estime et la reconnaissance que les Seychelles lui doivent », a-t-il dit.
Il a estimé que cette passation de pouvoirs était une belle occasion pour souligner « l'importance stratégique que les Seychelles accordent à son appartenance à la COI ».
« Ce sont des relations portées avant tout, par une histoire séculaire riche d'échanges multiples, de liens de sang et de valeurs culturelles partagées », a-t-il précisé.
Et fort de sa position d’ancien secrétaire général de la COI qui a passé le témoin à Jean Claude de l’Estrac, M. d’Offay a exhorté les Etats membres à mutualiser leurs efforts face aux défis communs.
« Les attaques de pirates quoiqu’elles aient diminué ces derniers temps, la pêche illégale, le trafic international de drogue, le trafic humain ainsi que les autres crimes transnationaux, ont apporté la preuve éclatante de l'inefficacité avérée des approches partielles…», a-t-il dit, avant d’ajouter que les Seychelles estimaient que par-delà l'indispensable effort national, « c'est dans la coopération et l'intégration régionales, que réside, largement, la réponse optimale à ces défis. »
Il a félicité les décideurs de la COI d’avoir porté leur choix sur M. Bolero qu’il a décrit comme un homme « compétent, dynamique et disponible », qui saura « approfondir et amplifier les acquis de la COI et la façonner davantage pour le bien-être des peuples de notre région ».

http://www.nation.sc/article.html?id=250198

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

IOC and regional ports body renew partnership

Post  Sirop14 on Sat Jul 16, 2016 6:18 pm

IOC and regional ports body renew partnership

http://www.nation.sc/article.html?id=250237

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Le secrétaire général de la COI M. Boléro est aux Seychelles

Post  Sirop14 on Thu Aug 18, 2016 9:43 pm

Le secrétaire général de la COI M. Boléro est aux Seychelles

18-August-2016
Hamada Madi, le nouveau Secrétaire général de la COI, est en visite aux SeychellesMonsieur Hamada Madi dit Boléro, nouveau Secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien (COI), est depuis ce mardi aux Seychelles.
Il effectue une visite qui s’inscrit dans le cadre de la tournée de prises de contact avec les autorités des différents Etats membres de l’organisation régionale.
Boléro qui est de nationalité comorienne est à la tête de la COI depuis le 16 juillet dernier à l’issue d’une cérémonie de passation de pouvoirs qui s’est déroulée quelques jours plus tôt et où le Président James Michel était représenté par l’Ambassadeur Callixte d’Offay.
Il succède au Mauricien Jean Claude de l’Estrac et a inscrit la sécurité sous ses diverses formes, la réduction de la fracture numérique, la connectivité, voire l’élargissement de l’organisation, au nombre de ses priorités.
Il est attendu que durant sa visite aux Seychelles qui s’achève le 20 aout, que Boléro ait des entretiens avec le Président James Michel, le Ministre des Affaires étrangères et des Transports, Monsieur Joël Morgan, qui est aussi membre du Conseil des Ministres de la COI, ainsi que d’autres hautes personnalités du pays.
Boléro est le deuxième Comorien à diriger la Commission de l’Océan Indien. Il est âgé de 51 ans et est diplômé en droit international.
Avant de prendre les rênes de la COI, Boléro a assuré de nombreuses hautes fonctions dans son pays. Il a été Conseiller Spécial, ensuite Directeur de Cabinet, Ministre de la Défense et de la Sureté du Territoire, et Premier Ministre de l’actuel Président des Comores, Monsieur Azali Assoumani.
Il a aussi été brièvement Président par intérim des Comores.
Les membres de la Commission de l’Océan Indien sont les Comores, Madagascar, Maurice, La Réunion/France et les Seychelles.

http://www.nation.sc/article.html?id=250661

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Rencontre de nouveau SG de la COI Madi Hamadi avec le Président James Michel :

Post  Sirop14 on Fri Aug 19, 2016 7:56 pm

Rencontre de nouveau SG de la COI Madi Hamadi avec le Président James Michel :

19-August-2016
« Ma priorité c’est la sécurité », dit-il


Le nouveau secrétaire général de la Commission de l’Océan Indien le Comorien Madi Hamadi a hier matin rendu une première visite au Président James Michel à State House depuis sa prise de fonction le 13 juillet dernier.
Au cours d’un entretien qui s’est déroulé en présence du Ministre des Affaires Etrangères et des Transports, M Joël Morgan, ils ont évoqué de nombreux sujets portant sur la poursuite des projets de la COI, notamment la sécurité alimentaire et la coopération régionale, l’économie bleue et le changement climatique qui affecte encore plus les petits Etats insulaires.
Cette visite fut l’occasion pour le Président Michel de souligner l’importance que les Seychelles attachent à la construction d’une COI forte et solidaire. Il a estimé que la COI peut être la clef qui permet de remédier à la petitesse et aux faiblesses inhérentes à nos îles pour peu qu’elle en exploite les atouts et le potentiel.
Auparavant le président seychellois avait adressé ses chaleureuses félicitations à M. Boléro pour sa nomination à la tête de la COI où il remplace le Mauricien Jean-Claude de l’Estrac arrivé en fin de mandat.
A noter que le Secrétaire général de la COI est nommé pour un mandat de quatre ans non renouvelable.
M. Hamadi qui est de nationalité comorienne a remercié le Président Michel pour l’accueil chaleureux reçu depuis son arrivée, mardi, aux Seychelles qu’il a qualifiées de « pays passionnant où je ne me sens pas dépaysé ».
Il a partagé sa vision d’une intégration plus profonde avec le Président Michel et a confirmé son désir de poursuivre la réforme de la COI afin d’en faire une véritable communauté.
Considérant le rôle de leader que jouent les Seychelles dans la protection de l’environnement il a proposé au Président Michel d'accueillir une réunion ministérielle des ministres de l’environnement des Etats membres de la COI.
Accompagné de la Seychelloise Gina Bonne qui est chargée de mission de l’environnement à la COI, M. Hamadi effectue actuellement une tournée des Etats membres. Il a expliqué qu’il est de coutume que le nouveau secrétaire général de l’organisation rende une visite de courtoisie à sa prise de fonction.
Il a rajouté qu’il est d’autant normal pour lui de visiter les Seychelles pour remercier ses dirigeants d’avoir soutenu sa candidature au poste de secrétaire général et pour leur demander de continuer à jouer un rôle actif dans le développement de la région.
L’ancien ministre de la défense, premier ministre et même président par intérim de l’Union des Comores a rajouté qu’il cherche également le soutien des pays membres pour que la COI adopte le statut de communauté régionale. Si tout se passe bien dit-il, une résolution dans ce sens sera soumise au prochain sommet des chefs de l’Etat pour adoption.
Le plus gros dossier sur son bureau reste néanmoins celui de la sécurité. M. Hamadi a dit souhaité faire de la lutte contre la piraterie et d’autres trafics illégaux sa priorité. Il a rajouté vouloir aussi mettre l’accent sur deux autres formes de sécurité, celles de la sécurité sanitaire et alimentaire. Pour lui, toute forme de sécurité est synonyme de développement.
« Je suis sûr que si nous parlons de sécurité dans nos îles, inclus la sécurité alimentaire, il y aura plus de développement. Nous ne pouvons pas parler de développement si la population est en danger ou si elle ne mange pas à sa faim », a-t-il insisté.
Lors de sa prise de fonction déjà, le nouveau secrétaire général avait déclaré vouloir accentuer le rôle de la COI dans la consolidation de la sécurité des peuples, aussi bien en matière de lutte contre le terrorisme, que celui du domaine alimentaire. Il souhaite également voir l’adoption d’une charte pour la prévention des crises et des délits.
Parlant de la prochaine élection législative aux Seychelles, le nouveau secrétaire général de la COI a annoncé que l’organisation considère y envoyer une mission d’observation. Même s’il a précisé que c’est dans les normes de seulement observer les scrutins présidentiels, il a rajouté qu’il serait bien d’engranger cette nouvelle expérience et d’aider les pays membres d’accéder à la démocratie parlementaire.
« Ca serait une première », a-t-il renchéri.

http://www.nation.sc/article.html?id=250681

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Première réunion du Comité exécutif de l’Association des parlementaires de la COI aux Seychelles

Post  Sirop14 on Mon Sep 12, 2016 7:35 am

Première réunion du Comité exécutif de l’Association des parlementaires de la COI aux Seychelles

12-September-2016
Le Comité exécutif de l’Association des parlementaires de la Commission de l’océan Indien (AP-COI) a tenu sa première réunion le mercredi 7 septembre 2016 à Beau Vallon en partenariat avec le Secrétariat général de la COI et le soutien de l’Union européenne. Cette rencontre a permis au Comité exécutif d’initier une réflexion approfondie sur le plan d’action que compte mener l’AP-COI en 2017.

Le Comité a travaillé sur les trois axes prioritaires d’intervention retenus par la Conférence Constituante de l’AP-COI à savoir (i) Paix et stabilité, (ii) Petits Etats insulaires en développement et préservation de l’environnement, et (iii) réflexion sur la relation UE – ACP à la fin de l’accord de Cotonou en 2020. Durant cette réunion du Comité exécutif, les parlementaires ont jugé nécessaire d’élargir le champ d’intervention de l’AP-COI à d’autres thématiques de premier ordre pour la région. Il s’agit des enjeux sanitaires et phytosanitaires, de la sécurité alimentaire notamment au travers du Programme régional de sécurité alimentaire et nutritionnel (PRESAN) et du renforcement de la coopération avec le secteur privé des pays membres de la COI.

Souhaitant battre le fer tant qu’il est encore chaud, l’Association relancée en mai dernier à Maurice, a effectué sa première activité sur le terrain avec une mission d’observation des élections législatives aux Seychelles conduite par le Président du Comité exécutif, l’honorable Freddie Mahazoasy, Vice-président de l’Assemblée parlementaire de la République de Madagascar. Cette mission de l’AP-COI se compose de huit parlementaires comoriens, malgaches et mauriciens. Suite à cette mission, le Comité exécutif remettra au Secrétaire général de la COI un rapport faisant état de l’appréciation des parlementaires sur le bon déroulement du processus électoral. Cette activité de l’AP-COI vise le renforcement de la paix et de la stabilité dans la région par l’enracinement de la culture démocratique.

La prochaine réunion du Comité exécutif est prévue au cours du premier trimestre 2017 en vue de valider le plan d’action finalisé avant de le soumettre à l’approbation de la Conférence des Présidents de l’AP-COI.

http://www.nation.sc/article.html?id=250981

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Projet régional ISLANDS et réduction des risques de catastrophes

Post  Sirop14 on Wed Jan 25, 2017 6:34 pm

Projet régional ISLANDS et réduction des risques de catastrophes

25-January-2017
La plateforme régionale sur l’initiative de protection financière contre les risques de catastrophes et climatiques (IFPP), créée par le projet ISLANDS de la Commission de l’océan Indien (COI) sur financement de l’Union européenne, a officiellement ouvert, mercredi dernier, sa huitième réunion à Maurice.

http://www.nation.sc/article.html?id=252661

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

RÉGION : Forum économique des îles de l'océan Indien aux Seychelles

Post  Sirop14 on Tue Feb 14, 2017 9:05 pm

RÉGION : Forum économique des îles de l'océan Indien aux Seychelles

ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN | 13 FEBRUARY, 2017 - 23:00

http://www.lemauricien.com/article/region-forum-economique-des-iles-locean-indien-aux-seychelles

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

EU delegation pays courtesy call on President Faure

Post  Sirop14 on Wed Feb 22, 2017 9:31 pm

EU delegation pays courtesy call on President Faure

http://www.nation.sc/article.html?id=252981

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

COMMISSION DE L’OCÉAN INDIEN : Maurice présidera l’organisation cette année

Post  Sirop14 on Fri Feb 24, 2017 9:23 pm

COMMISSION DE L’OCÉAN INDIEN : Maurice présidera l’organisation cette année
Maurice assurera la présidence de la Commission de l’océan Indien à partir du 1er mars prochain à l’occasion de la 32e session du Conseil des ministres...
http://www.lemauricien.com/article/commission-l-ocean-indien-maurice-presidera-l-organisation-annee

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

COI : La gestion financière de l'organisation suscite des inquiétudes -

Post  Sirop14 on Wed Mar 01, 2017 2:24 pm

COI : La gestion financière de l'organisation suscite des inquiétudes -

We have been involved in this Organization since 1979, then UNIDO/IMF/World Bank then USSR, then COMECON, Then OAU, the USA, the Europe, then India , then China and Indian ocean Nations, Including India and Pakistan .

The massive boost the COI received form that SIROP program and we have been writing and warning those who miss managed the linking thematic what will happen n like/As the three mega global meltdown - The debate for the past 5 years of sustainable Development for the Region and Yet

Now that Sir James Mancham is not there to use his cane/Walking stick on their Heads -

The Current President of the COI is no other than the Minister who caused the Mega super cack in Mauritius, the Rawat/BAI debacle and Dr N Ramgoolam and the super mess which ensued and yet he is supposed to be a knowledge person and l the supporting resources - the many in Mauritius who had know of the importance of that SIROP Program and impacts on New Mauritius economy many developments and yet the politicians in Mauritius and the political havoc across the world - they deem they are better.

What is required a few "Petard Chinois of Rs 100 in their pants " we speak very good creole Mauritian and Reunonias - meaning we require radical action to solve the situation and the current Seychelles Minister for Finance is well aware what we are talking about and so too President Danny Faure - yet those from Mauritius their attitude. When we had guns up our back and bottom doing the Research, Facebook did not exit you watch film about counter Intelligence and you do not know the reality, the brutality of the things we had to experience and go thorough it to help put that COI in place before, you comment we appreciate comment think very hard - go search/check the file of the CIA and KGB.

Can/will somebody point our thread to the new/young Mauritius PM and Opposition Leader we have worked and associated for the past near 30 years, their Parents and older politicians

http://www.lemauricien.com/.../coi-la-gestion-financiere...

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Re: To mark the 30th anniversary of the agreement which cemented the creation of the Indian Ocean Commission (COI), ‘Accord General de Victoria” on 10th January 1984

Post  Sirop14 on Wed Mar 01, 2017 9:13 pm

Le ministre Adam au conseil exécutif de la COI

http://www.nation.sc/article.html?id=253079

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Re: To mark the 30th anniversary of the agreement which cemented the creation of the Indian Ocean Commission (COI), ‘Accord General de Victoria” on 10th January 1984

Post  Sirop14 on Thu Mar 02, 2017 11:23 pm

Le Ministre Adam s’exprime sur les grands dossiers de la COI
http://www.nation.sc/article.html?id=253095

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

INDIANOCÉANIE : La COI veut changer sa stature politique et diplomatique

Post  Sirop14 on Sat Mar 04, 2017 8:05 pm

INDIANOCÉANIE : La COI veut changer sa stature politique et diplomatique

Le changement éventuel d’appellation pour devenir la Communauté des États de l’océan Indien évoqué lors d’un conseil extraordinaire en septembre
ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN | 4 MARCH, 2017 - 20:00
http://www.lemauricien.com/article/indianoceanie-la-coi-veut-changer-sa-stature-politique-et-diplomatique

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Veille sanitaire - La Charte du Réseau SEGA One Health signée lors du 32e Conseil des ministres de la COI

Post  Sirop14 on Mon Mar 06, 2017 8:03 pm

Veille sanitaire - La Charte du Réseau SEGA One Health signée lors du 32e Conseil des ministres de la COI
http://www.nation.sc/article.html?id=253139

Health: New nursing strategy for the next five years
http://www.nation.sc/article.html?id=253142


Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Eco-Schools students learn more about SDGs

Post  Sirop14 on Fri Aug 25, 2017 10:20 am

Eco-Schools students learn more about SDGs

24-August-2017
Dr Decomarmond launching the workshopThe sustainable development goals linked with the Seychelles’ Eco-Schools programme is the focus of a three-day training workshop organised by the Ministry of Education and Human Resource Development (MEHRD) in collaboration with the Indian Ocean Commission based in Mauritius.
This first in-depth workshop is being attended by Eco-Schools students and teachers from five schools -- Glacis, Anse Etoile and Anse Royale primary and Beau Vallon and Plaisance secondary.
The training workshop being held at the Seychelles Institute for Teacher Education (Site) was launched yesterday morning by the principal secretary for education, Dr Odile Decomarmond.
The five schools were chosen to follow the training for being top in eco-sustainable projects. There are thirty-five registered eco-schools in Seychelles.
The aim of the workshop is to provide the students and especially the teachers an in-depth knowledge of the United Nation’s 17 sustainable development goals (SDGs) and of its implementation for 2030, so that they could include the SDGs programme better in their eco-schools curricula.
It will also serve as a platform to generate ideas, solutions or proposals to help in tackling the SDGs challenges and to put forward SDGs projects that could be funded by international partners if viable.
The participants are being guided through all the 17 SDGs through a mix of activities consisting of video presentations, group work, discussions and evaluations.
The workshop is being facilitated by Shane Emile, environmental education coordinator, MEHRD, and is being funded by the European Union through the Indian Ocean Commission.
The 17 SDGs for 2030 are: end poverty, end hunger, ensure healthy lives, quality education, gender equality, sustainable management of water and sanitation, affordable modern energy, sustainable economic growth, resilient infrastructure and sustainable industrialisation and faster innovation, reduce inequality, safe human settlement, sustainable consumption and production, combat climate change, sustainable use of oceans, seas and marine resources, sustainable use of terrestrial ecosystems, promote peaceful and inclusive societies and access to justice for all and to implement and to revitalise the global partnership for sustainable development.

Present at the launch of the workshop were the principal secretary for environment Alain Decomarmond, the Indian Ocean Commission’s Island project representative Verginie Torrens, the eco-schools students and their teachers.
IOC representative Torrens is in charge of Education for Sustainable Development in the Indian Ocean region and has designed a sustainable guide book to help teachers with their SDGs work.
Education PS Dr Decomarmond commended the participants for their presence from their school holidays and said it demonstrated their commitment to ensuring the moving ahead with the sustainable development goals programme so as to improve the environment and the educational system and to ensure sustainability in all that we do.
“A lot of people talk about the progress that Seychelles has made; yes we have come a long way and we need to acknowledge that but we also need to take stock. Where are we? What are the things that we have done right? How do we ensure we maintain the things that we have done right? Are we regressing in some of those elements? Please let us take stock and let us not allow ourselves to regress further,” she said, noting that we have to find ways and means to address the SDGs issues to ensure that we can move forward with pride.
With Seychelles fully committed to the SDGs programme, PS Decomarmond acknowledged that the Ministry of Education is also onboard in all its endeavours with creation of all the very active Eco-Schools and is now reviewing its curricula and is integrating the SDGs in the curricula right from early childhood so that everybody can be sensitised on the SDGs.
She thanked the Indian Ocean Commission for its presence and thanked the European Union for funding the workshop.
The training workshop will end tomorrow.

http://www.nation.sc/article.html?id=255382

Sirop14

Posts : 5686
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

Re: To mark the 30th anniversary of the agreement which cemented the creation of the Indian Ocean Commission (COI), ‘Accord General de Victoria” on 10th January 1984

Post  Sponsored content


Sponsored content


Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum