Le ministre Adam de retour des réunions de la Banque Mondiale et du FMI

View previous topic View next topic Go down

Le ministre Adam de retour des réunions de la Banque Mondiale et du FMI

Post  Sirop14 on Wed Oct 19, 2016 10:58 am

Le ministre Adam de retour des réunions de la Banque Mondiale et du FMI

19-October-2016
Le ministre AdamLe ministre des Finances, du Commerce et de l’Economie bleue Jean-Paul Adam a regagné Mahé récemment après avoir assisté à la réunion annuelle des ministres des finances organisée par la Banque Mondiale et le Fond Monétaire Internationale.

A Washington où se sont tenues les réunions entre le 6 et 9 octobre dernier, le ministre Adam a aussi assisté à la rencontre des ministres des Finances du Commonwealth et a pour la dernière fois dirigé la réunion du Forum des Petits Etats. Ce forum est un groupement qui défend l’intérêt des petits Etats ayant une population de moins de 5 million d’habitants. Après trois ans de présidence, les Seychelles ont passé le relais à la Grenade.

La Grenade – aussi connue comme les Iles Grenadines – est un archipel du Sud des Antilles, dans la mer des Caraïbes. Il comprend plus de 600 îles ou îlots et a une population de 110 000 habitants. Sa capitale est St. Georges.

Faisant le bilan de cette organisation pour ces trois dernières années, le ministre Adam a déclaré que les Seychelles ont pu assurer un meilleur support pour ces petits Etats, face aux défis comme la vulnérabilité économiques et écologiques dues successivement aux crises mondiales et au changement climatique. Il a rajouté que pour mieux adresser leur vulnérabilité, la dernière réunion a permis d’établir un plan d’action qui s’étale sur sept différents points de priorité.

Ces priorités définies par les petits Etats comptent l’accès au financement sur la base de vulnérabilité, la prédiction de financement abordable, le soutien de la dette, la simplification d’accès au financement climatique, le développement de capacité et l’apport technique, le support pour la diversification de l’économie des petits Etats par le biais du développement de l’économie bleue ainsi que le support aux petits Etats pour accéder aux marchés capitaux mondiaux de manière abordable.

Le ministre des Finances a rajouté que face au changement climatique et à la vulnérabilité économique, la présidence des Seychelles du Forum des Petits Etats a permis à ces pays de bénéficier d’une révision des conditions d’accès au financement.

S’adressant à ses collègues et aux responsables des instances monétaires et financières mondiales, M. Adam a appelé à une détermination renouvelée et à une solidarité dans l’action des pays les plus marginalisés. Il a souligné que l’implémentation des Objectifs de Développement Soutenable et de l’Accord de Paris sur le Changement Climatique demande une nouvelle architecture de développement qui touchera aux lacunes existantes dans l’accès au financement pour les petits Etats.

Quant aux réunions des ministres de la Banque Mondiale et du FMI, elles ont penché sur les incertitudes actuelles que posent le Brexit ou le retrait britannique de l’Union Européenne et sur la prochaine élection présidentielle aux Etats Unis. A celles-ci, se sont rajoutés les constats que l’accès au financement reste très difficile et que le niveau de croissance mondiale est en ce moment peu élevée.

« Brexit et les élections américaines sont des sources d’incertitude. Nous devons mettre en place des moyens pour contrer ces incertitudes », a commenté le ministre seychellois chargé des Finances.

Il a en effet exprimé l’espoir qu’avec le développement de nouveaux concepts tels l’économie bleue, la mauvaise tendance peut être renversée. En même temps, la proposition des Seychelles pour développer un ‘blue bond’ qui aidera à financer le développement durable de l’économie bleue ainsi que des investissements abordables dans le secteur de la pêche reçoit de plus en plus de support. Le gouvernement seychellois s’est alors engagé avec la Banque Mondiale et le Global Environment Facility (GEF) pour pouvoir bénéficier des prêts à condition favorable.

Mais malgré ces incertitudes et même les crises au niveau mondial, le ministre Adam a voulu rassurer que les Seychelles arrivent jusqu'à maintenant à résister le choc et à maintenir le cap économique. Les preuves étant une croissance économique de 4.2 %, l’inflation à 2.90 % et une réserve de plus de 500 millions de dollars dans les caisses de la Banque Central.

http://www.nation.sc/article.html?id=251486

Sirop14

Posts : 5407
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum