SUCCESSION AU POSTE DE PM : Mo pa pou la en permanence, a déclaré SAJ

View previous topic View next topic Go down

SUCCESSION AU POSTE DE PM : Mo pa pou la en permanence, a déclaré SAJ

Post  Sirop14 on Wed Sep 14, 2016 10:32 am

SUCCESSION AU POSTE DE PM : Mo pa pou la en permanence, a déclaré SAJ

Il estime qu’après son départ éventuel c’est Pravind Jugnauth qui occupera les fonctions premier ministérielles
ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN | 13 SEPTEMBER, 2016 - 17:30

Le Premier ministre annonce un remaniement ministériel « very soon »
« Mo pa pou la en permanans », a lancé hier le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, à la presse qui lui demandait s’il n’était pas embarrassé par le débat qui a été lancé sur « l’après Jugnauth ». Il a, par la même occasion, annoncé un remaniement ministériel « very soon ».
Le Premier ministre n’a donné aucune indication quant au moment choisi pour prendre sa retraite sauf pour dire « ou pou kone tre prosennman ». Il a indiqué toutefois qu’après son départ la logique constitutionnelle veut que ce soit Pravind Jugnauth qui lui succède à ces fonctions.

http://www.lemauricien.com/article/succession-au-poste-pm-mo-pa-pou-la-en-permanence-declare-saj

SAJ FACE À LA PRESSE:Je vais accomplir un devoir sacré pour le pays

http://www.lemauricien.com/article/saj-face-la-presseje-vais-accomplir-devoir-sacre-pays

Sirop14

Posts : 5976
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

La lecon seychelloise

Post  Sirop14 on Mon Oct 03, 2016 7:48 am

La lecon seychelloise

BLOG PARU DANS WEEK-END | 2 OCTOBRE, 2016 - 01:54 | PAR JEAN-CLAUDE ANTOINE
Décidément, ceux qui disent que Lalians Lepep a été davantage constituée pour s’opposer au tandem Ramgoolam-Bérenger que pour proposer un programme alternatif de gouvernement ont raison. Lalians a été tellement surprise par sa victoire que 22 mois après, elle n’arrive pas à la gérer. Jusqu’à présent, la plupart des décisions prises ont été marquées par une non préparation, un manque de maîtrise des dossiers menant obligatoirement à l’échec. La gestion de l’affaire Soornack en est une preuve manifeste. La seule chose que le gouvernement de Lalians Lepep semble maîtriser c’est quand elle fait preuve de générosité vis-à-vis de ses proches, mêmes les nouveaux venus. C’est ainsi que nous avons appris que la Maubank, crée par le gouvernement pour «gérer» les dettes de la défunte Bramer Bank, vient de rayer, entre autres, celles de MM. Rakesh Gooljaury et Mahen Gowressoo. Les dettes de Rs 565 millions du premier nommé et celles d’environ Rs 100 millions du second ont été effacées. Jusqu’aux dernières élections, ces deux personnes étaient très proches de Navin Ramgoolam. Depuis, elles sont les star witnesses dans des procès intentés à l’ancien Premier ministre. Faire effacer les dettes des transfuges politiques avérés : voilà une manière originale de nettoyer le pays des passe-droits et, de la corruption ! D’un côté, on efface les millions de dettes des anciens gros clients de la banque de l’ex-BAI et de l’autre, on interdit aux victimes des assurances de la même BAI d’organiser une grève de la faim pour réclamer le “remboursement” des leurs contributions. Lalians Lepep avait proclamé qu’elle serait le gouvernement des ti-dimounn. Jusqu’à maintenant, elle s’est surtout illustrée comme étant le gouvernement de so bann dimounn.
Ce qui mobilise l’énergie du gouvernement c’est la passation des pouvoirs entre le père et le fils Jugnauth au poste de Premier ministre. Un item qui ne figure pas dans le manifeste de Lalians Lepep et qui, selon un de ses leaders, n’a jamais été discuté. En effet, c’est la déclaration « importante » faite par Xavier-Luc Duval lors de son dernier congrès spectacle. Mais même s’il prétend qu’on lui a fait un enfant dans le dos, le leader du PMSD a annoncé son intention d’aller le déclarer. Puisqu’il ne s’oppose pas à cette passation des pouvoirs, pourquoi a-t-il fait savoir que la question n’avait pas été mentionnée ? C’est sans doute une autre manière du leader du PMSD de « faire la politique autrement ».
Du côté de l’opposition dispersée, ce n’est guère mieux. Au MMM qui, bien que continuant à perdre ses députés, prétend être le « plus grand parti de l’île », on joue sur l’aspect éthique et moral de cette passation des pouvoirs et on réclame — refrain usé servi à toutes les sauces — des élections générales. C’est également le point de vue les travaillistes, où Navin Ramgoolam continue à diriger le parti et à arriver aux meetings avec plus d’une demi-heure de retard. Et on prétend que Navin Ramgoolam a changé et que quand il va revenir au pouvoir il va s’organiser pour qu’on ne lui fatigue plus la tête. Au MP, la position est des plus confuses. Le leader est pour que Pravind succède à son père, mais on ne sait pas trop ce que pensent les autres membres démissionnaires ou ayant pris leurs distances.
Il est tout à fait légitime qu’un père veuille céder sa place à son fils, l’installer dans ses souliers. Mais dans le cas qui nous occupe, il s’agit du poste de chef de gouvernement, dans un pays où l’on vote non seulement pour une alliance électorale, mais aussi pour que son chef devienne Premier ministre. C’est la base du contrat entre l’électorat et le vainqueur de l’élection. Même si au niveau constitutionnel la chose est possible — et va se faire —, il va manquer au prime ministership de Pravind Jugnauth cette chose indescriptible qui fait les grands hommes d’État : son accord avec le peuple. En politique, il faut savoir prendre et quitter le pouvoir.
Alors qu’à Maurice on est en train de justifier - ou de combattre — une passation des pouvoirs non plébiscitée, c’est tout le contraire qui vient de se passer aux Seychelles. Mardi dernier, James Michel, président de la République, a annoncé sa démission avant la fin de son troisième mandat. L’annonce a été faite lors d’une allocution solennelle à la nation, pas en réponse à une question d’un journaliste lors d’un point de presse. James Michel a annoncé qu’il quitterait ses fonctions le 16 novembre et qu’à partir de cette date il sera remplacé par Dany Faure, élu par les Seychellois lors des dernières élections au poste de vice-Président. Quelle différence entre l’agitation mauricienne et le respect de la démocratie seychelloise !

http://www.lemauricien.com/blog/la-lecon-seychelloise

Sirop14

Posts : 5976
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top


 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum