«Ceux qui évoquent la crise de 1929

View previous topic View next topic Go down

«Ceux qui évoquent la crise de 1929

Post  Sirop14 on Wed Oct 01, 2008 7:36 pm

«Ceux qui évoquent la crise
de 1929 sont irresponsables»

.
INTERVIEW. Olivier Pastré est professeur d'économie à l'Université Paris VIII et membre du comité consultatif du secteur financier. Il estime que la situation actuelle ne peut pas être comparée à la crise de 1929 et que l'ampleur du ralentissement économique est difficile à prévoir.

Le figaro.fr / jdf.com Quels sont les défis que doivent relever les banques actuellement ?
Olivier Pastré Deux défis se présentent aux établissements financiers. Ils doivent d'abord renforcer le contrôle des risques. Or, les opérations sont de plus en plus difficiles à tracer du fait des innovations financières, avec des produits de plus en plus complexes. Les banques doivent aussi faire face à un problème de liquidités. Elles se trouvent actuellement dans une situation où elles refusent de se prêter entre elles.

Que pensez-vous des comparaisons dressées entre la situation actuelle et la crise de 1929 ?
Ceux qui pensent que nous vivons une situation semblable à la crise de 1929 sont, dans le meilleur des cas, irresponsables. Il n'y a aucune comparaison à faire entre la situation actuelle et la crise de 1929. A cette époque,le ralentissement de l'économie avait précédé les faillites bancaires. Actuellement, la croissance reste dynamique, atteignant environ 4% au niveau mondial. Par ailleurs, en 1929, les banques centrales avaient fermé le robinet du crédit.Elles ont tiré l'enseignement de cette erreur, et elles ont donc favorisé la liquidité sur les marchés depuis plus d'un an.

Quelles peuvent être les conséquences de la crise bancaire dans l'économie ?
Il est très difficile de faire aujourd'hui des prévisions sur les conséquences de la crise. L'ampleur de l'impact sur l'économie réelle dépendra de l'ampleur du credit crunch. Autrement dit, la capacité des banques à continuer d'apporter des capitaux pour les prêts aux entreprises et aux particuliers sera déterminante. La contraction du crédit aux PME apparaît comme l'indicateur le plus fiable pour prendre une mesure évaluative du ralentissement économique.

Que pensez-vous de la santé des banques françaises ?
Les banques françaises font partie des banques les plus solides en Europe. Leurs ratios de comparaison entre les risques pris et leurs fonds propres sont supérieurs aux exigences réglementaires et à la moyenne affichée par l'ensemble des banques européennes. Il ne faut pas oublier que cette crise est née aux Etats-Unis, dans des banques d'investissement et non dans les banques de dépôts. Le secteur bancaire français est donc plus sain en Europe qu'aux Etats-Unis. Mais dans le contexte actuel, tout est possible, y compris d'éventuelles nouvelles faillites dans le secteur en Europe.

Que pensez-vous de la valorisation des banques en Bourse ?
Les investisseurs ont toujours raison. On ne peut pas avoir raison contre le marché. Ceci dit, il apparaît que les valorisations des établissements bancaires français sont actuellement très faibles. Ces niveaux de cours ne reflètent pas la solidité des banques françaises.

Note : En mai dernier, Olivier Pastré et Jean-Marc Sylvestre ont publié «Le roman vrai de la crise financière» aux éditions Perrin.

Sirop14

Posts : 5486
Join date : 2008-06-02

View user profile

Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top


 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum